Apocalypse 2.2-3 : “Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs; que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de Mon Nom, et que tu ne t’es point lassé.

Quelle admirable louange le Sauveur adresse à Ses enfants! Il apprécie pleinement leur attitude et leur comportement spirituels. Il sait qu’il y a parmi eux des faiblesses, mais Il ne s’élève pas encore contre celles-ci.

N’est-ce pas tout à fait caractéristique du Seigneur? Il sait nous encourager dans ce qui est bien et nous décourager de ce qui est mal.

Nous pourrions tous tirer un bon enseignement de ceci pour la conduite de l’Église et de nos familles. Et mieux encore, nous pourrions tous tirer un bon enseignement, car c’est exactement ainsi que Dieu traite avec chacun de nous.

Saint de Dieu, ne te décourage jamais, car Dieu n’est pas ingrat pour oublier ton travail d’amour. Tout ce que nous faisons, même de donner un verre d’eau fraîche à quelqu’un, amène une récompense et une bénédiction du Seigneur.

Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance.” Alors qu’Il marche au milieu de Son Église, Il est conscient des souffrances de Son peuple, et Il s’en soucie. Comme à l’époque de la captivité en Égypte, quand Il a entendu leurs cris, Celui qui ne change jamais entend toujours les cris des opprimés, alors qu’Il marche au milieu d’eux.

Le mot “travail” lui-même signifie une fatigue due à l’oppression. Non seulement le peuple de Dieu œuvre pour Lui dans un travail d’amour, mais il souffre pour Lui avec joie. Ils portent le joug avec patience.

Ce premier âge a subi de grandes persécutions. Il a dû travailler dur pour prêcher l’Évangile et répandre la vérité. Leur vocation pour cette vie était de servir Dieu, et quand leurs espoirs dans cette vie ont été anéantis, ils ont fait preuve de patience et ils ont tout remis à Celui qui avait promis au ciel une récompense durable pour ce qu’ils avaient abandonné sur terre à cause de Lui.

Je pense que nous devrions nous arrêter ici pour développer l’idée que le peuple de Dieu a toujours été persécuté et le sera toujours. Vous savez que la Genèse est le livre des commencements, et que ce dont vous voyez là le commencement se poursuivra jusque dans l’Apocalypse, et ne changera jamais.

Nous y voyons que Caïn a persécuté Abel et l’a tué parce que ce dernier était agréable à Dieu. Ensuite, nous voyons une image parfaite dans le fils d’Abraham selon la chair, Ismaël, qui se moquait d’Isaac, le fils de la promesse et qui le combattait.

Et il y a eu Ésaü, qui haïssait Jacob, et qui l’aurait tué si Dieu n’était pas intervenu. Dans le Nouveau Testament, nous voyons Judas qui a trahi Jésus, tandis que les ordres religieux du premier siècle ont tenté de faire périr les premiers croyants.

Les enfants de ce monde, contrôlés par le diable, haïssent les enfants de Dieu, qui sont contrôlés par l’Esprit.

Peu importe combien un chrétien est juste et droit vis-à-vis des gens, combien il est bienveillant à l’égard de son prochain, ne faisant que du bien; qu’il confesse que Christ est son Sauveur et qu’il reconnaisse l’opération des dons du Saint-Esprit dans le parler en langues, la prophétie, la guérison et les miracles, et on le condamnera.

L’esprit de ce monde hait l’Esprit de Dieu et, comme il ne peut pas vaincre l’Esprit du Seigneur, il essaie de détruire le vase dans lequel l’Esprit de Vérité demeure.

La persécution et les épreuves sont une partie naturelle, normale de la vie chrétienne. Il n’y a qu’une seule chose à en faire, c’est de toutes les remettre à Dieu, de ne pas juger, et de Le laisser, Lui, s’en occuper et prononcer le jugement final.

Exposé des Sept Âges de l’Église
3 – L’Âge de l’Église d’Éphèse | Page 77-78
Rev. William Marrion Branham

Article précédentJe ne crois pas que les Chrétiens font des plaisanteries grossières
Article suivant« Frère Branham, vous vantez trop Jésus. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici